Image of two open hands with a speech bubble in between them. The speech bubble has a plus sign in the centre.

L'enquête appréciative

Culture et collaboration

Contexte

L'enquête appréciative est une approche basée sur les forces pour découvrir les opportunités potentielles et les résultats positifs au sein d'un système. Il existe de nombreuses façons de faciliter l'utilisation du cadre de l'enquête appréciative et l'activité ci-dessous est destinée aux groupes de personnes qui travaillent ensemble au sein d'un système qu'ils souhaitent explorer.

Appreciative inquiry L'enquête appréciative consiste à rechercher ce qu'il y a de meilleur chez les gens - dans leur façon de travailler, de vivre et de se comporter.

À l'origine, l’enquête appréciative était un « changement fondamental dans la perspective globale du développement organisationnel qui prenait en compte l'ensemble du fonctionnement humain - y compris les forces, les possibilités et le succès ».fundamental shift in the overall perspective of organizational development that took into account the entire human functioning – including strengths, possibilities, and success.” 

Le concept contemporain de l’enquête appréciative est apparu après l'article de David Cooperrider et Suresh Srivastava en 1987, dans lequel ils affirmaient que la résolution de problèmes était « sur-utilisée » dans les contextes organisationnels et que des enquêtes actives seraient peut-être plus utiles pour créer des innovations et des idées dans l'industrie.

Selon eux, l'enquête appréciative permet de:

  • Développer les forces fondamentales d'une organisation.
  • Déplacer l'attention des faiblesses organisationnelles vers les forces organisationnelles.
  • Permettre aux individus ainsi qu'à l'industrie de s'en tenir à ses principes fondamentaux.
  • Apporter un changement salutaire qui profite à tous les aspects de l'entreprise.

L'enquête appréciative passe généralement par quatre étapes, ce qui est plus connu sous le nom anglais de 4-D Cycle of Appreciative Inquiry (AI) puisque chaque étape commence par un ‘d’ (discovery, dream, design, delivery). 4-D cycle of AI.

  • La découverte - Reconnaître et apprécier ce qui « est ».
  • Le rêve - Imaginer et apprécier ce qui « sera ».
  • La conception - Décider de ce qui « devrait être » et de la manière dont nous pouvons passer de la réalité à la situation idéale que nous avons imaginée.
  • La réalisation - Créer ou construire des moyens de réaliser le « rêve » et mettre les stratégies en pratique.

Commencez par un exercice d'introduction au concept de l'enquête appréciative.

Affichez deux feuilles de papier pour tableau de conférence côte à côte.

  • Dessinez un arbre au centre de l'une des feuilles.
  • Demandez au groupe ou préparez un problème que tous les membres du groupe connaissent. Il doit s'agir d'un problème lié à un système dont le groupe fait partie, par exemple un problème au travail ou avec le système de transport local.
    • Encouragez le groupe à choisir un problème spécifique tel que « le manque de communication dans le processus _____ ».  
  • Inscrivez le problème sur le tronc de l’arbre. 
  • Dessinez des racines sous l'arbre. Demandez au groupe de définir les racines : quelles sont les causes de ce problème? Écrivez-en autant que le groupe peut en trouver.
  • Dessinez des feuilles pour l'arbre. Demandez au groupe de définir les feuilles : quels sont les symptômes de ce problème? Écrivez-en autant que le groupe peut en trouver.
  • Passez maintenant à la deuxième feuille de papier et dessinez un arbre identique. 
    • Demandez au groupe quel est le contraire de _____________ (le problème écrit sur le tronc du premier arbre).Par exemple, si le problème est le manque de communication, une communication forte serait inscrite sur le deuxième arbre. 
    • Demandez maintenant, quelles racines soutiendraient ________ (c'est-à-dire une communication forte) ? 
    • Enfin, qu'est-ce qui résulterait de _________ (c'est-à-dire une communication forte) ? communication)?
    • Une fois que les deux arbres sont terminés, prenez du recul et demandez au groupe : « que remarquez-vous à propos de ces deux arbres? ».

Expliquez les quatre étapes de l'enquête appréciative.

  • Dans vos propres mots, expliquez l’enquête appréciative à partir du contenu des Notes pour l’animateur. 
  • Il est recommandé de dessiner à l'avance le modèle des quatre étapes sur du papier pour tableau de conférence ou un PowerPoint pour l'utiliser comme support visuel dans votre explication.

Dirigez un exercice de l'enquête appréciative.

  • Cet exercice peut être réalisé de plusieurs manières différentes, en fonction de la taille du groupe et du nombre de projets sur lesquels le groupe travaille. Imprimez et distribuez un exemplaire de la feuille de travail ci-dessous à chaque groupe pour qu'il y inscrive ses conclusions. 
  • Un projet, petit groupe : asseyez-vous autour d'une table et travaillez ensemble sur la feuille de travail.
  • Un projet, grand groupe : divisez le groupe en petits groupes de 3 à 5 personnes. Chaque groupe peut travailler sur l'ensemble du projet ou se concentrer sur des thèmes spécifiques faisant partie du projet. Réunissez tous les groupes à la fin de la session pour partager leurs conclusions. 
  • Plusieurs projets, grand groupe : divisez le groupe en petits groupes de personnes qui travaillent sur le même projet. Réunissez tous les groupes à la fin de la session pour partager leurs conclusions. 
  • Qu'avons-nous créé en tant que groupe?
  • Qu'est-ce que cela vous fait de changer de perspective lorsque vous évaluez quelque chose? 
  • En quoi l’enquête appréciative est-elle différente de la résolution de problèmes traditionnelle? En quoi est-elle similaire?
  • Dans quelles situations serait-il préférable de s'en tenir à la résolution de problèmes traditionnelle? Quelles situations seraient favorables à l'utilisation de l’enquête appréciative?

4 Conseils et techniques pour la mise en pratique:

Les outils et les applications de l’enquête appréciative sont réalistes et simples. Ils sont flexibles et faciles à utiliser, et voici quelques conseils pratiques sur la façon dont nous pouvons en tirer le plus grand profit:

1. Choisir la positivité comme objectif principal

Un modèle efficace d'enquête appréciative se concentre davantage sur ce qui a le mieux fonctionné pour l'entreprise que sur ce qui n'a pas fonctionné. Par exemple, les personnes ou les équipes qui s'appuient sur une approche de l’enquête appréciative positive remplaceront des questions telles que « pourquoi les clients étaient-ils mécontents et se sont plaints de nous? » par des demandes affirmatives telles que « qu’est-ce qui a rendu nos clients heureux auparavant? Pouvons-nous improviser sur la même lancée? ».why were clients unhappy and complained about us?” with affirmative inquiries such as “what made our clients happy earlier? Can we improvise on the same line?

Un changement positif dans les questions que nous nous posons et que nous posons à l'entreprise dans son ensemble est la première étape et une étape importante pour apporter les changements souhaitables dans la main-d'œuvre. L'idée principale ici est de s'intéresser davantage à ce que « nous voulons » et moins à ce que « nous ne voulons pas ».

2. Explorer l'exceptionnalité des méthodes

Les questions positives reconnectent notre cerveau pour qu'il ne filtre que les éléments d'information fructueux et sur nos forces internes. Un excellent moyen de s'assurer que cela se produit est de rechercher et de se demander ce qui s'est particulièrement bien passé après avoir employé les questions appréciatives.

L'exploration des avantages des questions permet de découvrir leurs capacités uniques et de comprendre les domaines de fonctionnement qu'elles facilitent le plus. Par exemple, nous comprenons si c'est le ton, le langage ou le contenu de l’enquête appréciative qui a entraîné des conséquences positives et nous identifions ces domaines comme étant l’exception.

Partager pour mieux comprendre

Les enquêtes appréciatives permettent d'impliquer un grand nombre d'individus et font des merveilles pour créer un changement organisationnel positif. Lorsque nous partageons les incidents de notre vie, les histoires inspirantes et que nous échangeons nos perceptions les uns avec les autres, la probabilité de créer une structure de l’enquête appréciative productive augmente considérablement.

En outre, cela permet également de transmettre en douceur l'énergie positive d'une personne à l'autre et a un impact positif sur notre développement professionnel. (Capra, 2002)

4. Garder une place pour l'innovation et l'improvisation

Que l’enquête appréciative soit une réussite ou non, il est toujours bon de continuer à improviser. Nous pouvons le faire en contrôlant régulièrement les résultats, en communiquant avec les dirigeants sur les nouvelles façons de mettre en œuvre les stratégies, ou en élaborant des programmes de formation pour faire connaître les systèmes d’enquête.

Quelle que soit la méthode choisie, l'idée est de continuer à avancer et d'explorer les avantages infinis de l'enquête appréciative.