Image of an open book

Recueil d’histoires

Récit d'impact

Contexte

Cette activité de narration rassemble un groupe de personnes pour écouter une histoire et explorer les thèmes qu'elle contient. Elle peut être utilisée dans de nombreux contextes, notamment pour l'apprentissage collectif, le renforcement de l'esprit d’équipe et le compte rendu du cycle de vie d'un projet. Elle exige de l'animateur qu'il identifie à l'avance les conteurs et les guides dans la préparation de leur histoire.

Qu'est-ce qu’un recueil d’histoires ?

Un recueil d’histoires nous permet de tisser des liens et d'apprendre de l'expérience de membres de notre communauté, de notre équipe ou de notre organisation. Lors de cette activité, les participants recueillent des histoires autour de thèmes spécifiques et les partagent ensuite en petits groupes. Chaque participant choisit soit de recueillir des histoires autour d'un thème, soit d'agir à titre de témoin pendant le partage d'histoires, avant de faire part de ses impressions en petit groupe. Enfin, le groupe entier se réuni à nouveau pour échanger sur les apprentissages de chacun. 

Quels sont les avantages du processus du Recueil d’histoires ?

En donnant vie aux histoires par le processus de Recueil d'histoires, nous pouvons favoriser l'apprentissage sur nos lieux de travail, dans nos communautés et ailleurs. Ce processus de narration renforce notre capacité d'écoute attentive et d'apprentissage en groupe en nous invitant à suivre les différents thèmes d'une histoire. Il s'agit d'un moyen idéal pour faire ressortir les nombreuses idées, les innovations et les révélations qui existent sous la surface de nos histoires, et pour amener notre apprentissage à un niveau plus profond - à la fois pour ceux qui racontent et ceux qui écoutent. En tant que processus participatif, il favorise l'émergence de liens fort et la compréhension mutuelle entre les personnes impliquées. Des groupes ayant utilisé cette méthodes ont indiqué que les conteurs avaient beaucoup appris de leur expérience, tant au niveau personnel que professionnel. Les participants ont pu accéder à un niveau d'apprentissage approfondi, avec une implication directe pour leur travail.

Quels sont les thèmes ?

Un thème est comme un prisme au travel duquel il est possible d'analyser l'histoire. Chaque prisme permet de se concentrer sur un aspect différent de l'apprentissage collectif. Pour déterminer les thèmes, on peut se poser la question suivante : « Qu'avons-nous le plus à apprendre de ces histoires ? » Les auditeurs (capteurs de sagesse) gardent ces thèmes à l'esprit lors du partage d'histoires.

Imaginez que lorsque vous racontez votre histoire, une personne porte son attention vers les moments clés, tandis qu'une autre s'intéresse à ce qui touche à la collaboration transgénérationnelle, et qu'une troisième capte les informations qui traitent de leadership. Certaines personnes n'auront pas de thème particulier à l'esprit, mais écouteront l'histoire dans son ensemble. En demandant à différentes personnes de « capter la sagesse » de l'histoire à différents niveaux, nous renforçons les facultés d'écoute et d'apprentissage de chacun. Les conteurs n'ont pas à se soucier des thèmes lorsqu'ils parlent; seuls les capteurs de sagesse les utilisent.

À quoi sert le Recueil d’histoires ?

Il existe de nombreuses façons de mettre en pratique le recueil d'histoires :

  • Recueil d'histoires systémiques pour l'apprentissage appliqué : Un groupe se concentre sur une histoire systémique pour en tirer des enseignements et les mettre en pratique dans son propre travail. Fonctionne aussi bien pour un groupe de pratique qui se réunit que pour une équipe de travail qui écoute l'histoire d'une autre organisation ou d'un autre système et qui en utilise ensuite les apprentissages dans sa propre pratique.

  • Session de stratégie et de cohésion d’équipe pour l'ensemble du système : Recueillir l'histoire d'une organisation ou d'un groupe pour l'apprentissage, la consolidation d'équipe et l'amélioration de la stratégie. Travailler avec l'histoire de cette manière amène le groupe dans un champ de sens collectif. Les énoncés de vision ou de mission peuvent être améliorés et intégrés, les plans stratégiques peuvent être revigorés.

  • Plusieurs histoires/ apprentissage collectif : Recueillir une variété d'histoires simultanément en petits groupes puis partager l'apprentissage parmi l'ensemble du groupe. Une variété d'histoires est sélectionnée, offrant des différents aspects au groupe. Les participants suivent et recueillent l'histoire qui les intéresse le plus. Le méta-apprentissage collectif est recueilli par l'ensemble du groupe.

  • Créer un nouveau domaine de travail ou de pratique : Raconter l'histoire du contexte plus large jusqu'à présent afin de planter le décor pour que le nouveau champ de travail ou de pratique puisse naître et trouver son point de mire. Ce processus peut également être utilisé pour une évaluation systémique.

  • Faire un compte rendu à intervalles réguliers au cours de la vie d'un projet : Un bon témoignage permet de faire émerger les points clés d'une histoire et d'aider d'autres émotions à être entendues et libérées. Il peut également aider une histoire à dépasser le cadre personnel pour révéler des informations sur le contexte local dans lequel elle s'est déroulée et même sur le contexte systémique plus large.
  1. Envoyez une invitation à vos conteurs. Souvent, lorsqu'une invitation sincère est lancée, une histoire se révèle sous un angle tout à fait nouveau et offre un nouvel apprentissage à ceux qui la racontent.
    • Un bon ratio est d'un conteur pour une dizaine d'auditeurs. 
    • Il est préférable de faire appel à ceux qui sont directement liés à l'histoire et qui la racontent. Il peut être plus intéressant d'entendre plus d'une personne impliquée dans l'histoire pour ajouter de la profondeur, de la richesse et une variété de points de vue. 
    • Il n'est pas nécessaire que l'histoire soit souvent racontée ou qu'elle soit polie sous quelque forme que ce soit. Ce processus peut être utilisé pour aider à polir une histoire et donner aux conteurs des idées sur la façon de cibler et d'affiner l'histoire pour la raconter à des différents publics.
    • Des idées pour soutenir vos conteurs dans leur préparation: 
        • Repensez aux grandes histoires que vous avez entendues : elles ont un début, un milieu et une fin et généralement un défi au cœur de celles-ci avec l'élément clé de surmonter ou de se battre avec le défi. Le critère essentiel est que l'histoire doit comporter un point de rupture ou un apprentissage, même s'il ne doit pas nécessairement s'agir d'une histoire à succès. Cela signifie également que votre histoire ne doit pas être totalement achevée, le plus important étant que nous puissions apprendre de votre histoire. 
        • Pour vous préparer à raconter une histoire, prenez le temps d'écrire un peu. Pensez au sujet de votre histoire et prenez des notes dans le sens suivant : voici qui je suis, voici les personnes impliquées, voici le défi auquel j'ai été confronté, voici ce qui s'est passé, où et quand, voici où nous sommes maintenant. C'est votre véritable histoire que vous racontez, pas une histoire avec des personnages inventés. Si plusieurs d'entre vous sont impliqués dans cette histoire, veuillez travailler ensemble avant la session pour décider comment vous allez raconter votre histoire à deux.
        • Vous pouvez apporter vos notes d'histoire pour vous aider à raconter votre histoire, mais ne les lisez pas. Il ne s'agit pas d'une présentation formelle ou répétée (pas de PowerPoint !), vous êtes assis autour d'un feu de camp avec vos camarades et vous leur racontez votre histoire. Ce travail de préparation peut simplement vous aider à transformer vos idées en une histoire que nous pouvons écouter et dont nous pouvons apprendre. 

  2. Ensuite, décidez des thèmes que vous souhaitez aborder. L'idéal serait de se mettre d'accord avec les détenteurs et les auditeurs de l'histoire, en fonction de ce qu'ils veulent apprendre. Prenez tout le temps nécessaire pour discuter de ce que vous souhaitez obtenir de ce processus et de ce qui se passera après le recueil. Vous aurez besoin d'au moins une personne pour recueillir chaque thème que vous avez choisi et plusieurs personnes peuvent recueillir le même thème simultanément. Voici quelques exemples:
    • La narration : le fil de l'histoire : les personnes, les événements, les étapes. Vous pouvez également recueillir les faits, les émotions et les valeurs qui font partie de l’histoire.
    • Le processus : quelles interventions, quels processus, quelles mises en pratique, quelles découvertes ont eu lieu?
    • Les moments cruciaux et les percées : quels sont les moments cruciaux ou les percées dans cette histoire? Que pouvons-nous apprendre d'eux?
    • La direction : quel est le cheminement de la direction dans cette histoire? Où remarquez-vous de nouvelles formes ou pratiques de la direction?
    • La synchronicité et la magie : qu'est-ce qui s'est passé au cours de cette histoire qui a mis en évidence au milieu la synchronicité et la magie?
    • Le thème spécifique : recueillez l'histoire en utilisant un thème spécifique, comme le leadership collaboratif, l'art de la participation, la communication intergénérationnelle, etc. et voyez ce que cela vous dit.
    • Les principes : quels sont les principes de travail que l'on peut tirer de cette histoire? Qu'avons-nous appris sur les pratiques participatives? Quels principes de systèmes vivants complexes se sont reflétés dans ce travail? 
    • Les questions : quelles sont les questions qui ressortent de cette histoire et que je peux aborder dans mon travail, avec ma famille ou dans ma communauté? 
    • Les relations : travailler en collaboration et efficacement en tant que partenaires et avec eux. Que pouvons-nous apprendre de cette histoire sur l'importance et l'entretien des relations et sur la manière dont nous pouvons travailler efficacement en tant que partenaires ou nous engager dans un partenariat?
    • Surmonter les obstacles : quels obstacles ont été rencontrés dans cette histoire et que pouvons-nous apprendre d'eux?

Nous avons constaté que le recueil en groupe prend du temps - au moins 90 minutes est le temps minimum nécessaire. Il est conseillé de limiter la narration à environ 30 minutes, sinon les auditeurs risquent d'être débordés. Il est conseillé de limiter la narration à environ 30 minutes, sinon les auditeurs risquent d'être débordés. 

Si vous travaillez avec une équipe de praticiens ou si votre objectif est de créer un apprentissage maximal autour d'une histoire, vous pouvez travailler sur l'interaction entre l'histoire, le recueil et l'apprentissage pendant une demi-journée, une journée ou même plus. to work on the interplay between  story, harvest and learning for a half day, a day or even longer.

Commencez avec tout le groupe réuni, avec un accès à de petits cercles de chaises pour chaque conteur dans les espaces de pause. Vous aurez peut-être besoin de petites tables pour ceux qui recueillent sur des grands papiers de chevalet, mais ils pourront aussi recueillir sur le sol ou utiliser des papiers codés par thème avec la question du thème imprimée dessus. Vous aurez besoin de nombreux stylos, des stylos de couleur et d'autres matériels artistiques peuvent également être utiles. 

Il est bon d'associer chaque conteur à un animateur pour soutenir le processus en petit groupe ; informez les animateurs à l'avance et présentez-les à leurs conteurs avant le début du processus. Fournissez une fiche d'information écrite à l'équipe de conteurs et d'animateurs, qui décrit les instructions et les thèmes. Il y aura toujours quelqu'un qui n'aura pas entendu les instructions ou qui aura besoin de s'y référer à nouveau.

Vous pouvez prévoir du matériel d'enregistrement si vous souhaitez filmer l'histoire et les résultats. Il est également utile de photographier le recueil graphique. 

  • Le contexte et l’introduction au processus (15 à 20 minutes): Tout le groupe est réuni et l'animateur introduit le processus. Chaque conteur peut donner un très bref synopsis (1 à 2 minutes maximum) afin que les participants puissent choisir quelle histoire ils veulent rejoindre et écouter.

     

  • Les contes en petits groupes (30 minutes)  Après l'introduction, les participants se dirigent vers de petits cercles de chaises où une dizaine de participants se joindront à un conteur. 
    • Un animateur invite le groupe à faire le tour du cercle pour se présenter brièvement, puis il invite des volontaires à être les capteurs de sagesse pour les différents thèmes (il distribue une feuille avec les questions et un espace pour qu'ils puissent prendre des notes, par exemple sur un grand papier pour chevalet ou autre papier). Si plusieurs personnes se portent volontaires pour écouter un thème, ce n'est pas grave. 
    • Ensuite, le conteur se présente et raconte son histoire pendant environ 20 minutes.

       

  • Le recueil en petits groupes (30 à 50 minutes): Une fois que le conteur a fini de raconter son histoire, l'animateur invite les capteurs de sagesse à partager ce qu'ils ont entendu en rapport avec leur thème. Par exemple: la la personne à l'écoute des moments marquants et des percées partagera quelques moments clés qu'elle a entendus dans l'histoire et qui ont constitué un moment marquant ou une percée, etc. 
    • L'animateur demandera également à ceux qui n'écoutaient pas pour un thème de lui faire part de ce qu'ils ont retenu de l'histoire. 
    • Dernièrement, le narrateur sera invité à partager les cadeaux ou les idées clés qu'il retire du partage de son histoire. Cette partie de partage dure environ 30 à 50 minutes.
    • Il est bon de faire une pause à ce point du processus, par exemple 20 minutes.
  • La convergence et le recueil (45-60 minutes): Le groupe entier se réunit à nouveau pour découvrir ce que nous avons appris à travers toutes les histoires et recueillir la sagesse. 
    • Invitez les participants à se rassembler en groupes « similaires » - les conteurs s'assoient ensemble, les collecteurs de sagesse se rassemblent dans leurs groupes thématiques (par exemple, tous ceux qui écoutent pour la Synchronicité et la magie s'assoient ensemble, tous ceux qui écoutent pour les Relations s'assoient ensemble, etc. 
    • Invitez les groupes à discuter ce qu'ils ont découvert à travers la perspective de leur thème, en relation avec l'objectif plus large du recueil d'histoires, et à capturer un « méta-recueil » à partager avec l'ensemble du groupe. Vous pouvez utiliser le format World Café pour ce processus de convergence et de recueil. 

  • La récapitulation/ La clôture de la session (5-10 minutes)Remerciez les conteurs et ceux qui recueillent. Et remarques finales sur ce qui se passera avec le recueil maintenant qu'il a été entendu.
  •