Image of tree with deep roots

Analyse des causes fondamentales

Stratégies systémiques

Contexte

Dans cette activité, les participants se concentrent sur un problème et découvrent les différentes causes. Elle permet aux groupes d'explorer des problèmes systémiques qui ont plusieurs enjeux. Cette activité ne finit pas nécessairement par une solution, mais peut être utilisée comme un point de départ pour identifier des solutions.

L'analyse des causes fondamentales est une technique de l'Éducation populaire qui aide les groupes à développer une analyse commune des problèmes qu'ils cherchent à résoudre. L'élaboration d'une analyse commune aide les groupes à établir un sentiment d'appartenance et à instaurer la confiance en déterminant comment un groupe comprend et analyse les questions de justice sociale. En établissant et en acceptant une analyse, on prépare la base de la façon dont le groupe décidera d’agir.

L'analyse des causes fondamentales part du principe que les systèmes et les événements sont interdépendants. Une action dans un domaine déclenche une action dans un autre, et un autre, et ainsi de suite. En remontant le fil de ces actions, vous pouvez découvrir où le problème a commencé et comment il s'est développé pour devenir le symptôme auquel vous faites face maintenant.

Vous trouverez généralement trois types de causes de base:

  • Les causes physiques - Des éléments tangibles ont échoué d'une manière ou d'une autre (par exemple, les freins d'une voiture ont cessé de fonctionner).
  • Les causes humaines - Les gens ont fait quelque chose de mal, ou n'ont pas fait quelque chose qui était nécessaire. Les causes humaines mènent souvent à des causes physiques (par exemple, personne n'a rempli le liquide de frein, ce qui a causé la défaillance des freins).
  • Causes organisationnelles - Un système, un processus ou une politique que les gens utilisent pour prendre des décisions ou faire leur travail est défectueux (par exemple, personne n'était responsable de l'entretien des véhicules et tout le monde croyait que quelqu'un d'autre avait rempli le liquide de frein).

L'analyse des causes fondamentales examine les trois types de causes. Elle consiste à étudier les tendances des effets négatifs, à trouver les imperfections cachées du système et à découvrir les actions spécifiques qui ont contribué au problème. Cela signifie souvent que l'analyse des causes fondamentales dévoile plus d’une cause fondamentale.

Ce module fait référence au problème de la « pauvreté » comme un exemple à utiliser avec votre groupe. Toutefois, si vous savez que votre groupe s'intéresse à une autre question, comme l'environnement ou les droits des autochtones, vous pouvez modifier l'activité en conséquence.

Les participants voient l'éventail des facteurs contribuant à un problème et décident d'en choisir un pour agir. Les facteurs de présentation sont les plus faciles à aborder, mais n'ont pas autant d'impact que les causes fondamentales. Les causes fondamentales sont plus difficiles à aborder mais auront le plus d'impact. 

  1. Présentez la question dont vous souhaitez que le groupe identifie la cause fondamentale et dont le groupe ait une analyse commune.  ex. « Si la faim est un symptôme de la pauvreté, quelles en sont les causes fondamentales ? »
  2. Demandez à chaque personne dans la salle de se mettre par deux avec une personne qu'elle ne connaît pas bien et de se présenter. Demandez aux groupes de deux de réfléchir brièvement à un problème qui, selon eux, fait partie de la pauvreté dans leur communauté. 
  3. Demandez aux groupes de deux de partager avec le groupe les problèmes qui, selon eux, font partie de la pauvreté dans leur communauté. Notez tout sur le papier ou au tableau.
    • Demande un problème à chacun des groupes de deux. Continuez ceci jusqu’à ce que vous avez tous les problèmes que tout le monde du groupe plus large à considérés.
    • Demandez au groupe s’il y en a des autres problèmes à ajouter après avoir entendu parler tout le monde.
    • Rappelez-vous: en faisant un remue-méninge toutes les idées sont bonnes, ne jugez pas, ni modifiez les idées. Toutefois vous pouvez clarifier un problème présenté par quelqu’un.
  4. Présentez l’exercice en groupe de dessin. Demandez au groupe de dessiner l'image d'une plante pour relier toutes les questions du remue-méninge à la pauvreté. Ils choisiront chaque problème du tableau et décideront si, à leur avis, s’ils le voient :
    • en présentant : d’habitude les symptômes sont vécus individuellement. Par exemple, au cas du maladie, vous pouvez vous présenter en ayant une fièvre qui peut être traitée avec une solution telle que le Tylenol. Mais ce n'est qu'après un examen plus approfondi que vous pourrez comprendre la maladie qui est à l'origine de la fièvre et traiter pleinement le problème.
    • en perpétuant : les facteurs qui perpétuent le problème. Dans le cas de la fièvre, des problèmes perpétuants peuvent être un manque de repos, le stress ou un mauvais régime alimentaire. Ils sont liés et perpétuent les effets de la cause fondamentale.
    • comme une cause fondamentale — des problèmes qui existent à un niveau sociétal ou structurel et qui causent directement le problème en question. Dans le cas de la fièvre, la cause fondamentale de ce symptôme pourrait être la maladie sous-jacente qui doit être identifiée, diagnostiquée et traitée.
    • Dessinez une fleur au tableau comme un exemple et indiquez-y deux ou trois exemples de problèmes qui se présentent, se perpétuent et sont la cause fondamentale. Demandez aux participants de faire des suggestions sur la manière de catégoriser les problèmes. 
    • Expliquez aux participants qu’ils peuvent inclure tout ce dont ils ont besoin (des insectes, des roches, de la terre, des épines, des nuages) pour illustrer leur analyse.   
  5. Demandez aux participants de se diviser en groupes de 4 ou 5 personnes. Donnez à chaque groupe des outils pour colorier et du papier graphique. 
    • Demandez aux participants de dessiner une plante qui relie les problèmes au tableau. Informez-les de prendre du temps pour décider ce qui sera dessiné et comment l’image représente le problème qu’ils analysent. 
    • Demandez aux participants d’indiquer chaque partie de leur dessin pour que le reste du groupe puisse comprendre la représentation. 
    • Informez les groupes que ce n’est pas grave s’il n’y a pas un consensus complet, que c’est correct d’inclure un élément dans le dessin qui montre une opinion différente.
  6. Lorsque tout le monde a terminé son dessin, demandez à un représentant de chaque groupe d'accrocher son dessin au mur. Chaque représentant aura 2 à 3 minutes pour présenter son dessin. Les autres participants peuvent poser des questions pour clarifier le sens de l'image, mais gardez la discussion principale jusqu'à ce que toutes les images aient été présentées.

Compte-rendu

  1. Quelles sont les similarités entre les dessins ?
  2. Quelles sont les différences ? 
  3. Qu’est-ce que vous avez appris du problème en question ? 
  4. Quels sentiments avez-vous éprouvés en faisant cette activité ? 
  5. Pourquoi pensez-vous que nous avons examiné les différents facteurs du problème (présentation, perpétuation, racine) ?
  6. En pensant à notre plan d'action, quel aspect du problème (la perpétuation, la présentation ou la cause fondamentale) est, selon vous, le plus utile pour aborder le problème ?
  7. Comment pouvons-nous intégrer ces enseignements dans notre plan d'action ?

L'activité ci-dessus mène à l'identification des causes profondes et à une discussion sur l'impact des problèmes systémiques. Elle n'amène pas votre groupe à identifier des solutions. Vous pouvez poursuivre l'activité pour examiner les solutions si votre groupe en est à cette étape. 

  • Après le compte-rendu, demandez aux participants de retourner à leurs dessins et à leurs groupes. Demandez aux participants de se concentrer sur une ou quelques causes fondamentales.
  • Guidez-les à identifier et à suggérer des solutions en posant les questions suivantes: 
    • Que pouvez-vous faire pour éviter le problème ne se reproduise ?
    • Comment la solution sera-t-elle mise en œuvre ?
    • Qui en sera responsable ?
    • Quels sont les risques liés à la mise en œuvre de la solution ?
  • Donnez au groupe le temps de discuter de ses réponses et, éventuellement, de les noter sur du papier graphique supplémentaire.
  • Réunissez le groupe une dernière fois pour qu'il partage ses solutions. Discutez des prochaines étapes de la mise en œuvre des solutions. 

Sources :