Image of a campfire

La Voie du Conseil

Culture et collaboration

Contexte

La Voie du Conseil est une activité de communication axée sur l'empathie et l'écoute active pour renforcer les liens du groupe. Cette pratique n'est pas vraiment adaptée aux discussions pratiques, aux débats, aux partages généraux, aux votes et aux grands groupes. Souvent, les participants partagent des histoires personnelles et peuvent évoquer des émotions fortes chez eux et chez les autres. Les animateurs doivent donc préparer cette activité de manière réfléchie et être prêts à la conclure de manière appropriée.

Le Conseil est une méthode de partage, axée sur l'empathie et l'écoute active. Il s'agit d'une pratique de narration personnelle, qui est très efficace, notamment lorsqu'on travaille sur des sujets tels que le développement personnel et le renforcement de la dynamique de groupe.

Le Conseil est flexible dans les formes et les domaines qui favorisent la vision, la direction, la communication consciente, le mentorat et la réflexion, la sagesse collective, la prise de décision, la reconnaissance des réalisations, la gestion et bien plus encore. Préparer le terrain pour la prise de décision et l'exploration des conflits avec le conseil permet souvent de résoudre les problèmes sans le besoin d’avoir les « réparer », en créant un espace pour l'examen du champ d'investigation à partir de nombreuses perspectives, en écoutant une image plus large que sa propre partie.

En ce moment historique, nous avons tendance à accorder de plus en plus d'importance à l'aspect expressif de la communication (comment s'exprimer de manière claire et efficace, comment améliorer nos performances, etc.), alors que cette pratique veut explorer les avantages qui pourraient être obtenus par un travail basé principalement sur le processus d'écoute. 

Le but principal du Conseil est de créer des liens au sein d'un groupe de personnes liées par des différents types de rapports (collègues, familles, classes d'école, groupes de travail, groupes d'inconnus) à travers le partage d'histoires personnelles, afin de construire un lien relation inclusive et émotionnelle basée sur l'empathie et l’écoute.

La durée: 60-90 minutes 

Les matériaux et l’organisation :

Il est important que les participants soient assis ensemble en cercle, ou mieux encore directement par terre (il peut être utile de fournir des oreillers ou quelque chose de similaire pour rendre la partie assise plus confortable). À l'intérieur du cercle, nous attribuons un centre, où seront placés un certain nombre d'objets, choisis par l'animateur. Les objets fonctionneront comme des pièces de parole/écoute qui seront passées entre les personnes du groupe, identifiant les personnes qui choisiront de parler et de partager au sein du cercle.

Les participants sont invités à s'asseoir ensemble en cercle, de sorte que chacun puisse voir et être vu par le reste du groupe. L'animateur continue avec l'introduction de la pratique : the presentation of the intentions of Council, which are: 

  1. parler avec le cœur, 
  2. écouter avec le cœur; 
  3. être spontané,
  4. avoir une liberté d'expression,
  5. la confidentialité. 

Ces intentions représentent pour les participants les directives de l'attitude à adopter pendant la session afin de créer un espace protégé dans lequel on peut partager des histoires; la présentation de la ou des pièces de parole, de leur fonction et de leur mode d’utilisation; la clarification quant au forme et au déroulement de la session (une session du Conseil est définie par une durée fixée par l'animateur ou par la fin des histoires, elle peut donc avoir une longueur variable); 

  • Une fois que l’animateur a clarifié les dynamiques et s'est assuré qu'elles ont été comprises par l'ensemble du groupe, le début du processus est en quelque sorte marqué par une cérémonie d'ouverture, qui a pour fonction d'inviter les participants à être aussi présents que possible dans les intentions du Conseil.

  • À partir de ce moment, seulement ceux qui tiennent l’objet de parole seront permis de parler, tandis que les autres sont invités à écouter cette personne.

  • L'animateur présentera la situation pour le partage et donnera de l’espace aux participants.
    • Le choix de la situation est strictement lié à l'objectif de la session (apprendre à se connaître, partager, résoudre des conflits, explorer un sujet spécifique, etc.), à l'âge et à la composition du groupe. 
    • Les situations sont généralement une invitation à partager une histoire personnelle sur un sujet spécifique, introduite par la phrase « partagez une histoire de… ». 
    • Les participants sont invités à parler à la première personne, en se concentrant autant que possible sur leur propre point de vue, leurs propres sentiments, sensations et expériences.
    • La forme la plus simple et la plus populaire utilisée pour le partage est celle du cercle (lorsque l'objet de la discussion passe d'une personne à l’autre dans le sens des aiguilles d'une montre jusqu'à ce qu'un tour complet ait été fait dans le cercle), mais la pratique prévoit un certain nombre de manières différentes de procéder qui sont choisies normalement selon les besoins de la session en particulier.

      Il est important de souligner que le Conseil est né pour soutenir une forme d'expression libre alors le but est de créer dedans le groupe une ambiance libre de tout type de jugement, où les participants peuvent se sentir libres de s'exprimer de la manière la plus spontanée possible (ce qui inclut la possibilité de rester en silence, de chanter ou de danser, de choisir de ne rien partager, etc.). 

  • Une fois que le temps s’est écoulé l'animateur guidera le groupe jusqu'à la fin du partage (qui peut souvent inclure un tour supplémentaire d'"écho", l'invitation à répéter un mot ou une phrase partagée par un autre participant qui résonne le plus en vous, ou un simple tour des sentiments et des sensations) et marquera de manière claire la fin du processus, comme il/elle a déjà fait pour l'ouverture.

Le Conseil produit des résultats significatifs dans le domaine du développement personnel et quant au renforcement de l’empathie au sein d'un groupe et de développement des compétences émotionnelles et communicatives de chacun. Le Conseil ne peut pas être considéré comme un processus thérapeutique mais il peut souvent être un outil extrêmement thérapeutique, car il peut provoquer des réponses émotionnelles très fortes et intimes, chez ceux qui partagent que chez ceux qui écoutent. 

Certains des résultats les plus fréquents sont :

  • apprendre à mieux connaître nos propres émotions et celles des autres;
  • se sentir une appartenance plus forte et plus ancrée à une communauté (ou à un groupe)
  • s'entraîner à être spontané;
  • apprendre à écouter et à mieux diriger notre propre attention;
  • apprendre à s'exprimer d'une manière plus essentielle et plus précise;
  • d'être plus ouvert;
  • développer nos propres compétences emphatiques;

Malgré sa simplicité, le Conseil est une pratique qui exige la préparation et ne peut pas être laissé au hasard. La situation de la session, la forme de la mise en œuvre, la présentation des intentions, le style d'animation, la gestion du temps et de la dynamique de groupe... sont autant d'éléments qui doivent être soigneusement structurés en fonction de l'objectif de la session elle-même et du contexte du groupe de participants. L'énorme potentiel du Conseil peut être neutralisé assez facilement si l'un de ces éléments est négligé, notamment la gestion des émotions au sein du groupe.

Il est important d'essayer de gérer l'implication de tous les participants, en invitant ceux qui décideraient finalement de ne pas prendre part à l'activité à jouer un rôle de témoin afin de les garder engagé dans le processus.